censure sur oumma.com et site gouvernemental de identité national

les censeurs sont de retour!

je suis obligé d’écrire sur mon blogue les quelques lignes de ma contribution qui, hélas ne rendront pas plus intelligents ceux qui en ont besoin et heureusement ne rendront pas plus bêtes ceux qui n’en ont pas besoin:

alors de quoi s’agit-il?

Jai emis des réserves concernant le débat sur l’identité national, sur son opportunité, et surtout dans la mesure ou il s’inscrit dans une escalade repressive (calculée ou non), telle que interdiction du voile, débat sur la burka (et la merde de chiens sur les trottoirs de neuilly (boutade))), et donc bientôt on va proposer un débat sur :

peut on expulser des français d’origine maghrebine dans leur pays d’origine? et bien sûr on trouvera toujours quelqu’un pour dire débat intéressant, il faut meriter la nationalité française, il faut être méritant pour la garder ….etc ..etc

les initiateurs de ce ou ces débats remuent les plus bas sentiments de tout un chacun

(un débat sur la peine de mort par exemple n’aurait pas aboutit à sa suppression)

de plus au moment ou j’écris un petit fascho invoque le droit de réserve du prix goncourt!

n’importe quoi..

c’est une tentative de caporalisation du pays, virage à l’extrême droite toute (je pnse qu’on devrait écouter yannick noah et mme n’diaye qui expriment un sentiment partagé par une grande partie de la population.

enfin concernant ce(ces )débats, ils visent de manière unique les arabos musulmans, mais que l’on nous foute la paix

le petit hitler en devenir le national socialiste qu’est  besson, son alter égo hortefeux, les vals, les … tout le monde s’y met haro sur l’arabo musulman.

mais qu’est-ce qui les gêne chez nous?

le fait d’avoir délivré la france peut-être alors que leurs parents collaboraient allègrement avec les nazis?

ledouble



Le journal d'une Diab'Less |
BOUNTY CAVALIER KING CHARLES |
mon univers |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LE CLUB DES PARESSEUSES
| Envie(s) de...
| NOUVELLE AFRIQUE